Hommages Aînés

L’un des mandats de la Table régionale de concertation des Aînés de la Montérégie (TRCAM) est de « valoriser la contribution des aînés et leur apport à la société québécoise de même que susciter la participation de la population à la promotion des aspects positifs du vieillissement. »

La TRCAM réalise ce mandat par son implication dans le Prix Hommage Aînés Québec, les Prix Hommage Aînés Montérégie et la Médaille du Lieutenant-gouverneur du Québec.

PRIX HOMMAGE AÎNÉS QUÉBEC

« Le Prix Hommage Aînés du gouvernement du Québec vise à souligner l’apport d’une personne aînée œuvrant bénévolement dans sa région pour favoriser le mieux-être des personnes aînées ainsi que leur participation accrue à la société. Les candidatures régionales pour ce prix sont recueillies par chacune des 18 tables régionales de concertation des aînés (TRCA), puis analysées par un comité de sélection indépendant. La candidature d’une personne par région est ensuite recommandée par chaque TRCA au ministre responsable pour la remise de ce prix. La personne aînée engagée dans son milieu laisse une empreinte positive à travers le temps. La réussite, l’innovation, l’énergie et l’honneur sont les qualificatifs évoqués et transmis par le visuel du Prix Hommage Aînés. »

source : https://www.quebec.ca/gouv/reconnaissance-prix/prix-hommage-aines/

Chaque année, la TRCAM diffuse l’appel à candidatures pour le Prix Hommage Aînés, constitue un comité d’analyse et fait une recommandation à la Ministre responsable des aînés et des aidants naturels pour la remise de cette distinction.

Lauréats du Prix hommage Aînés Québec pour la Montérégie

De gauche à droite : la ministre, Mme Marguerite Blais, la lauréate, Mme Cécile Choinière et le président de la Table régionale de concertation des aînés de la Montérégie, M. Gilles Vallée

Madame Cécile Choinière est assurément une femme de parole et un modèle d’engagement citoyen. Cette attitude la caractérisait déjà dans sa carrière comme enseignante auprès des jeunes ayant des troubles d’apprentissage. Mais c’est véritablement au sein de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) que cet engagement s’est incarné de façon impressionnante depuis près de 35 ans.

Femme de tête et de cœur, Cécile Choinière a mis la défense et la promotion des droits des aînés au centre de ses actions. Elle fut, entre autres, membre du conseil d’administration de l’AQDR section Granby et ensuite présidente de 1990 à 1999. Elle siégea également au conseil d’administration provincial de l’AQDR et notamment au comité Droits des femmes. De fil en aiguille, elle a assumé des responsabilités diverses touchant l’information, la sensibilisation et la lutte à la violence faite aux aînés. Aujourd’hui encore, madame Choinière demeure pleinement impliquée en écrivant sur la condition des aînés dans le journal de l’AQDR et dans La Voix de l’Est.

Cette grande dame est convaincue qu’une communauté peut se prendre en main et provoquer des changements durables qui permettent d’améliorer le mieux-être des personnes vieillissantes. D’ailleurs, pour souligner l’impact indéniable de cette femme d’exception, la Table de concertation des aînés de la Haute-Yamaska a créé, en 2017, le prix Cécile Choinière. Cette marque de reconnaissance hautement significative vise à mettre en valeur sa contribution dans la lutte contre la maltraitance chez les aînés.

Maintenant âgée de plus de 90 ans, madame Choinière poursuit son engagement bénévole auprès de l’organisme Aide Nicaragua, qui participe à l’implantation d’écoles, donnant ainsi les moyens à des jeunes de briser le cycle de la pauvreté en accédant à la scolarisation.

De gauche à droite : le président de la Table régionale de concertation des aînés de la Montérégie, M. Robert Poulin, le lauréat, M. Jean-Pierre Reinesch, et la ministre, Mme Marguerite Blais.

Pour Jean-Pierre Reinesch, le bénévolat est une seconde carrière et un mode de vie. Il siège notamment au conseil d’administration du Club de la Gerbe dorée de Saint Basile le Grand depuis 2001, et a agi pendant 17 ans comme trésorier. Doyen et principale personne-ressource du Club, il participe activement à tous les grands événements.

De plus, il occupe le poste de président du conseil d’administration du Centre de bénévolat de Saint Basile le Grand. Il y est un pilier et une référence incontournable. Il veille à la qualité des services offerts, que ce soit à la confection des paniers de vivres, au maintien du bâtiment, à la gestion de la friperie ou à l’organisation des journées d’animation. Il est à l’écoute des besoins et des problèmes des aînés et apporte son soutien s’il constate qu’ils sont victimes d’abus.

Il s’implique également auprès d’autres organismes du milieu tels les clubs sportifs, la Fabrique et l’unité pastorale de sa paroisse, mettant à profit ses aptitudes d’animateur, d’instructeur et de solliciteur.

Conscient de l’importance des liens entre les jeunes et les aînés dans une communauté, il recrute des bénévoles au sein de la Maison des jeunes La Butte. Il s’est également investi auprès du Mouvement scout de Saint Basile-le-Grand et a contribué à la construction de la maison scoute Le Castor dévoué. Jean-Pierre Reinesch a toujours eu à cœur le maintien des relations intergénérationnelles et le transfert des connaissances et de l’expertise des aînés aux plus jeunes générations. Donner au prochain est sa philosophie de vie.

Motiver les bénévoles et s’assurer de leur bonheur est pour lui la clé du succès pour offrir un mieux-être aux aînés. Depuis plus de 35 ans, Jean-Pierre Reinesch est l’instigateur de plusieurs projets novateurs facilitant la vie des bénévoles et contribuant à rendre les organismes plus transparents et fonctionnels. Il encourage et stimule constamment l’esprit de partage et la solidarité. Ces valeurs, pour lui, constituent une richesse inestimable au sein de la communauté, et il sait contribuer à les propager grâce à son action concrète en faveur de ses concitoyens.

De gauche à droite : le président de la Table régionale de concertation des aînés de la Montérégie, M. Robert Poulin, le lauréat, M. Pierre-Paul Côté, et la ministre, Mme Francine Charbonneau.

Après une carrière de plus de 30 ans dans le domaine de l’enseignement, monsieur Pierre-Paul Côté s’engage à temps plein au sein de l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ). Animé d’une vibrante passion, il y défend la cause des personnes aînées pendant plusieurs années.

Son passage remarqué à la présidence nationale de cette organisation se caractérise par de nombreuses apparitions publiques, dont neuf commissions parlementaires, où il exprime sa volonté de contribuer au mieux-être des personnes aînées.

Sa sensibilité, tant à l’égard des personnes aînées que des plus jeunes, le mène aussi à s’engager dans maintes organisations. Entre autres, il œuvre au sein de la Fondation Laure-Gaudreault, qui soutient les aînés vulnérables. Il est en outre membre du conseil d’administration de Lire et faire lire, qui encourage le plaisir de la lecture chez les enfants lors d’activités intergénérationnelles. Il a également été membre du conseil d’administration de Cultures à partager, section Montérégie, qui vise l’accès à la connaissance, au progrès et à la démocratie par le livre et la lecture.

Voilà donc le parcours d’un homme d’exception dont le dévouement, le sens de l’organisation et la détermination se sont conjugués avec sa capacité de travailler en équipe pour mener à bien tous les projets qui lui tenaient à cœur.

De gauche à droite : le président de la Table de concertation des aînés de la Montérégie M. Robert Poulin, le lauréat M. André McLaughlin et la ministre Mme Francine Charbonneau.

Étroitement engagé au sein de l’Association québécoise des directeurs et directrices d’établissement d’enseignement retraités, Monsieur André McLaughlin participe activement aux activités de la section Champlain à titre de secrétaire durant 12 ans. Il a siégé à de multiples conseils d’administration d’organismes liés au domaine de la santé dans la région du Haut-Richelieu. Il a ainsi été au cœur du processus décisionnel menant à des orientations qui ont fait la différence dans la qualité de vie des aînés, dont l’implantation de nouveaux programmes comme la musicothérapie ou la zoothérapie.

De gauche à droite : la ministre Mme Francine Charbonneau, la lauréate Mme Gaétane Gagnon et le président de la Table de concertation des aînés de la Montérégie M. Yves Ménard.

Actuellement présidente des Amis de la Vallée-du-Richelieu, un organisme qui met sur pied des loisirs ainsi que des activités diversifiées et adaptées aux personnes aînées, Mme Gaétane Gagnon a organisé pendant sept ans des sessions d’aquaforme. Son prochain projet : mettre sur pied, dans les écoles secondaires, un concours intitulé Super mamie, par lequel elle souhaite sensibiliser les plus jeunes à l’apport des aînés au sein de notre société.

De gauche à droite : la ministre Mme Francine Charbonneau, la lauréate Mme Lucette Henderson et le président de la Table de concertation des aînés de la Montérégie M. Yves Ménard.

Depuis 2009, Mme Lucette Henderson agit en tant que vice-présidente du conseil d’administration des Aidants Naturels du Haut St-Laurent. Elle était auparavant membre bénévole du conseil d’administration du CLSC à Huntingdon, de 1989 à 2006. Mme Henderson s’est également impliquée au sein du Comité de concertation des aînés du Haut-St-Laurent, où son apport a favorisé à une prestation de soins à domicile correspondant davantage aux besoins des aînés.

De gauche à droite : le Dr Réjean Hébert, ministre de la Santé et des services sociaux et ministre responsable des aînés, le lauréat M. Jean-Guy Racine et le président de la Table de concertation des aînés de la Montérégie M. Yves Ménard

2012 – Gabriel Goyette
2011 – Claude Poulin
2010 – Louise Nadeau
2009 – Gabrielle Martel
2008 – Gisèle Prud’homme
2007 – Roland Marquette
2006 – Yolande Richer
2005 – Maurice Monière

PRIX HOMMAGE AINÉS MONTÉRÉGIE

Souhaitant valoriser l’apport des aînés à la société, la TRCAM choisit, chaque année, parmi les candidatures reçues au Prix hommage Aînés Québec, des personnes ayant eu une contribution bénévole significative à leur milieu et leur attribue l’un des Prix Hommage Aînés Montérégie. Cette reconnaissance leur est remise lors d’une activité tenue dans le cadre de la Journée internationale des aînés, le ou vers le 1er octobre.

Récipiendaires du Prix hommage Aînés Montérégie

Dans l’ordre : Mesdames Micheline Lemay, Marcella Mousseau-Gendron et Cécile Choinière, Monsieur Jean-Marc Beauregard et Madame Hélène Longval Burgoyne. À l’arrière : Monsieur Gilles Vallée, président de la TRCAM

Madame Micheline Lemay (St-Hyacinthe) a démontré son excellente compréhension des besoins des aînés par son engagement des 25 dernières années dont 6 ans à titre de présidente de l’AREQ Richelieu-Yamaska. Elle s’est distinguée particulièrement pour les « Déjeuners des aînés de 80 ans et plus » où l’on favorisait un lien intergénérationnel. Elle a aussi contribué à divers projets tels l’université du 3e âge, la popote roulante, « chauffeurs de taxi et aînés », le relais pour la vie, le chœur de l’AREQ etc.

Madame Marcella Mousseau-Gendron (Longueuil) a été sélectionnée pour son engagement à l’OMH de Longueuil où elle vit. Chaque premier dimanche du mois, elle organise ainsi un brunch permettant aux aînés de recevoir leurs enfants et leurs petits-enfants comme s’ils étaient à la maison familiale. C’est elle qui cuisine tout pour les 80 personnes présentes! Madame Mousseau-Gendron est aussi engagée dans la défense des droits des résidents de l’OMHL et s’implique aussi dans le volet des activités sociales au sein de son milieu de vie.

Madame Cécile Choinière (St-Césaire) œuvre bénévolement dans la défense et la promotion des droits des retraités auprès de l’Association de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées, section Granby (AQDR).

Ancienne enseignante, elle poursuit actuellement son engagement en écrivant sur la condition des aînés dans le journal de l’AQDR, dans des chroniques dans « La Voix de l’Est » et à travers du bénévolat pour le financement et l’organisation de voyages humanitaires au Nicaragua.

Homme d’affaires avantageusement connu dans son milieu, Monsieur Jean-Marc Beauregard (Marieville) contribue à forger une image positive des aînés qui s’engagent bénévolement au sein de leur communauté. Il s’est ainsi fait connaître à la présidence de l’Office municipal d’habitation de Marieville (pendant 32 ans) et comme Mentor au sein du CLD (MRC de Rouville) et de la cellule de mentorat. On a également remarqué sa participation chez les Chevaliers de Colomb, à la Chambre de commerce et au Club Optimiste.

Pour Hélène Longval Burgoyne (St-Antoine-sur-Richelieu), la fermeture du centre de jour où elle était très engagée, il y a 13 ans, a été une opportunité de créer le « Dîner mensuel de l’amitié ». Lauréate Médaille de l’Assemblée nationale en 2017, Hélène Longval Burgoyne est aussi aidante naturelle, bénévole à la bibliothèque, membre du jardin communautaire et de la FADOQ où elle est d’ailleurs administratrice.

Dans l’ordre : Madame Micheline Lamoureux, Monsieur Raymond Bélanger, Madame Suzanne Parmentier, Messieurs Jean Vocino et Jean-Pierre Reinesch.

Comme membre du conseil d’administration de l’Office municipal d’habitation à Longueuil, Madame Micheline Lamoureux (Longueuil) apporte du soutien aux locataires plus vulnérables en les aidant dans leurs activités quotidiennes et aussi en les accompagnant lors de leurs rendez-vous médicaux.

Monsieur Raymond Bélanger (Bromont) est très impliqué dans la communauté et dévoué à la cause des aînés. Il a un bon sens de l’organisation et prend plaisir à réunir les gens pour participer à différentes activités.

Madame Suzanne Parmentier (Contrecœur) est une source d’inspiration pour tous et toutes qui ont le bonheur de croiser son chemin. Sa gentillesse et sa courtoisie n’ont d’égal que son intarissable puits de connaissances qu’elle n’hésite pas à partager avec plaisir. Impliquée au sein du Cercle des Fermières de Contrecœur et de la Société d’histoire, elle est préoccupée de la transmission de la mémoire.

Monsieur Jean Vocino (Candiac) est un homme de parole qui a toujours su représenter les autres autant dans sa vie personnelle, professionnelle qu’à titre de bénévole ». Il cumule près de 30 ans de bénévolat tant au niveau sportif que communautaire. Il a fondé ce qui est maintenant le Club « FADOQ Candiac » où il a agi à titre de président. Il s’est aussi impliqué au sein de la Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ), au niveau de la Rive-Sud – Suroît.

Monsieur Jean-Pierre Reinesch (Saint-Basile-Le Grand) est un homme empreint d’une grande humilité, pour qui il n’est pas facile d’accepter les honneurs; pour lui, faire du bénévolat est une seconde carrière et une manière de vivre afin de toujours donner au suivant. Il est un pilier du Club de la Gerbe Dorée et du Centre de bénévolat de sa ville. En plus, des services à la communauté qu’il contribue à organiser, il aime aussi prendre soin des autres bénévoles. Pour lui, une équipe heureuse, c’est la clé du succès


Après plus de 30 ans dans l’enseignement, Monsieur Pierre-Paul Côté (Longueuil) est devenu bénévole à temps plein à l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ). Il y a occupé les postes de président du secteur Vieux-Longueuil, de trésorier de la région Montérégie, de trésorier et président au niveau national. Sa détermination à défendre la cause des personnes aînées a eu de nombreuses retombées bénéfiques quant à leur situation financière et à la perception des personnes aînées dans la société. Il a contribué à l’amélioration des services aux aînés et à faire valoir les besoins des aînés auprès des instances gouvernementales. Il a de plus été membre du Bureau provincial de la Fondation Laure-Gaudreault qui soutient les ainés vulnérables. Il a été membre du Conseil d’administration de Lire et faire lire qui vise à susciter le plaisir de la lecture chez les enfants et qui favorise les liens intergénérationnels. Il a également membre du Conseil d’administration de Cultures à partager. Au Centre : Monsieur Pierre-Paul Côté

Madame Gervaise Beauregard (St-Damase) est une citoyenne très active ayant participé à la préparation de la politique MADA et collaboré à mettre à jour la politique sur la famille. Préoccupée par la santé des aînés, elle a mis sur pied le projet « PIED » pour la prévention des chutes pour les aînés de soixante-cinq ans et plus. Elle a aussi débuté un Club de marche qui rassemble les marcheurs 4 fois par semaine pour différents parcours à leur rythme et capacité. Elle sensibilise aussi ses concitoyens à la maltraitance en rédigeant un message dans le Journal municipal chaque année à ce sujet. Elle organise aussi des activités pour souligner la Journée internationale des aînés au début octobre en plus d’être une aidante naturelle appréciée. Elle est donc une ressource importante pour toute la communauté.
Troisième à partir de la gauche : Madame Gervaise Beauregard.

Après une carrière d’enseignante, de conseillère pédagogique et de directrice d’école à la CECM, Madame Monique Faubert (Boucherville) s’est impliquée depuis 20 ans comme retraitée à titre de bénévole dans divers secteurs de la société : conseil d’administration d’une Maison d’enfants dans le Centre Sud de Montréal, développement de programmes d’études pour mères monoparentale, auprès d’un organisme intervenant auprès d’adultes en difficulté ou encore au sein d’un organisme d’activité physique pour aînés et pour aînés à mobilité réduite. Elle a le souci d’aider les autres, en particulier les plus vulnérables. À la ville de Boucherville, elle est membre de la Commission des aînés et contribue à l’élaboration du plan MADA et à sa mise en place. Mais la réalisation dont elle est particulièrement fière est la mise sur pied et la gestion de la Coopérative de solidarité en habitation « La Seigneurie de Boucherville » qui permet d’offrir un milieu de vie de qualité à plusieurs aînés. Troisième à partir de la gauche : Madame Monique Faubert

Madame Lise Sévigny (Chambly), après une carrière de 35 ans comme enseignante, s’est impliquée comme trésorière pour le comité du groupe de retraités de l’enseignement de Chambly. Par la suite, elle s’est jointe aux bénévoles de la Société d’histoire de la Seigneurie de Chambly durant 10 ans et a été membre du Conseil d’administration de cet organisme. Vice-présidente du Conseil d’administration du Centre d’écoute Montérégie depuis 10 ans, elle est présente à chaque semaine pour faire des appels aux aînés vulnérables, pour rédiger des messages personnalisés pour Noel et les anniversaires, contribuant ainsi à briser leur solitude et leur isolement. Elle est aussi active dans son milieu de vie et se montre disponible pour offrir du soutien à des proches ou pour participer à la bonne marche de diverses activités.
Au centre : Madame Lise Sévigny

Madame Denise Ste-Marie (St-Michel), figure connue de son milieu, est présidente du Club de l’âge d’or depuis 10ans. Elle permet aux aînés de briser leur isolement en participant à des activités intéressantes et diversifiées, leur offrant des occasions de se rencontrer, d’échanger et de s’amuser. Elle est aussi présidente de l’organisme Entraide qui prépare et distribue les paniers de Noël pour ceux qui sont dans le besoin. Elle est aussi impliquée auprès de l’Église et a reçu le Mérite diocésain Longueuil St-Jean par Mgr Lionel Gendron pour souligner ses 35 ans d’implication et de dévouement.
Ses 35 ans de bénévolat ont été soulignés par Héma-Québec.
Au centre : Madame Denise Ste-Marie

Monsieur Louis Hudon, un ex-militaire qui sait mettre son cœur, ses bras et ses énergies au service des autres, est âgé de 92 ans. Il s’implique depuis de nombreuses années notamment à la FADOQ du Bassin-de-Chambly. En plus de donner sans retour à sa communauté, il est un aîné autonome, qui réside chez lui et agit comme aidant naturel auprès de sa conjointe.

Hier encore, il était président du club de l’âge d’or et avait instauré le programme d’activité physique, Vie active. Organisateur de talent, il met en œuvre des pique-niques au Fort Chambly, des joutes de pétanques, et autres activités pour les aînés de Chambly et de Carignan.

Visionnaire pragmatique il s’implique dans l’achat d’un édifice commercial qui deviendra le Centre des Ainés de Chambly; il y travaille sans compter avec d’autres bénévoles pour rénover la bâtisse et l’adapter aux besoins de la FADOQ. Ils parviennent à créer un lieu de rencontre pour les aînés et autres organismes.
Au nombre de ces réalisations, monsieur Hudon fonde avec ses partenaires de la région Rive-sud-Suroit, les jeux des aînés.


Monsieur André McLaughlin, citoyen de Marieville, a beaucoup contribué dans le domaine social et communautaire.
Suite à une carrière marquante dans le monde de l’éducation M. André McLaughlin, s’implique à Marieville et membre fondateur de l’aréna, du club Optimiste (président), des loisirs. Il s’implique comme membre de l’AQDER (Association québécoise des directeurs et directrices d’établissement d’enseignement retraités) où il structure le site Internet de l’Association et en devient administrateur.

Il devient aussi président du conseil d’administration du CLSC Richelieu et Centre Rouville de Marieville, participe à la fusion des CSSS de la région du Haut-Richelieu, de Rouville et de Chambly où sa préoccupation du mieux-être des aînés a toujours été présente et sans cesse exprimée.

Membre de la fondation Rouville, il concerte, comme président du comité du Fonds Rouville, la collecte de fonds pour l’organisation de différents services pour les aînés, résidents du CHLSD Rouville. Par ses différents engagements, il fait une différence dans la qualité de vie des aînés


Monsieur Marcel Ledoux, résident de St-Hilaire, s’est distingué notamment à l’AQRP (Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic). Œuvrant au SFPQ (Syndicat de la fonction publique) Monsieur Ledoux sera secrétaire général. Il entre alors en contact avec de nombreuses personnes qui bénéficient de ses précieux conseils en vue de leur retraite et plus spécifiquement à l’égard du choix entre les régimes de pensions du gouvernement (RRF/RREGOP); il offre de la formation sur les régimes de retraite.

Administrateur de la Mutuelle des fonctionnaires du Québec (MFQ) il participe à de nombreux colloques sur les conditions de vie des retraités. Il sera l’un des 5 fondateurs de la Capitale assurances générales et ses dérivés.

À l’AQRP il est trésorier et président de la Montérégie puis trésorier provincial, postes qui lui donnent l’occasion d’agir sur les comités finances, retraite, commissions parlementaires, etc. Il siège au GTAR (groupe de travail de la Conférence des aînés). Il innove lors des conférences sur les régimes de retraite et facilite leur vulgarisation.

Plus localement il s’implique au comité de santé d’Otterburn Park et œuvre pour la création d’une coopérative de santé et de solidarité de la Rive-Sud.


De Granby, Monsieur René-Jean Fournier ex président de la Table régionale de concertation des aînés de la Montérégie. Il a marqué la Fondation Pierre-Jules Crevier, le CA du CHSLD Horace-Boivin, à titre de représentant de la population, le CLSC et CHSLD Haute-Yamaska, le comité des dialysés de la région de Granby, le comité du logement social du groupe Action pauvreté de Granby, le Conseil des aînés du Québec, …

De Mont-Saint-Hilaire, Madame Gaétane Gagnon Association féminine d’éducation et d’action sociale (AFEAS) Maskoutaine, qui a fait sa marque à la société Alzheimer des Maskoutains Vallée des Patriotes, au Centre d’action bénévole du Richelieu, à Héma-Québec, à l’AFEAS, à la ville de Mont-St-Hilaire, auprès des Amis de la Vallée du Richelieu, à la Table de concertation des aînés du CSSS Richelieu-Yamaska.

De Montréal, Madame Michelle Arcand. Cette «voisine» s’investit en Montérégie auprès du regroupement des aidants naturels de Montérégie. Elle se démarque par la conception d’une méthode d’intervention innovante et stimulante dont se sont appropriés plusieurs intervenants tant du Québec que de France. Madame Arcand supervise et s’investit auprès des animateurs rattachés à l’organisme ROMAN.

De Saint-Jean-sur-Richelieu, Monsieur Nil Auclair de l’Association Québécoise des directions d’école retraitées (AQDER) se démarque par son implication auprès de la Société Saint-Vincent de Paul, de Moisson Rive-Sud, du Centre la Relance, au Relais pour le Vie, la Course Terry-Fox, … Il rédige plusieurs ouvrages notamment la revue Expression d’une nouvelle Voix pour les laryngectomisés, …

Médaille du Lieutenant-gouverneur du Québec

Afin de souligner la contribution des aînés en Montérégie, la TRCAM soumet la candidature des récipiendaires des Prix Hommage Aînés Montérégie pour qu’ils reçoivent la Médaille du Lieutenant-gouverneur du Québec pour les aînés, s’ils y sont admissibles.

Critères :
Pour être admissible, la personne recommandée, à la date limite de mise en candidature, doit :

  • posséder le statut de citoyen canadien ou de résident permanent au sens de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés ( L.C. 2001, c. 27) et demeurer en permanence au Québec;
  • être âgée de 65 ans ou plus;
  • par son engagement bénévole soutenu au niveau social ou communautaire, qui a débuté ou qui s’est poursuivi au-delà de l’âge de 64 ans, a contribué au mieux-être de son milieu ou à l’atteinte de la mission d’un organisme.
  • La personne ou l’organisme soumettant la candidature doit avoir dûment rempli le formulaire de mise en candidature électronique.

Les Médailles pour les aînés sont remises, au printemps de chaque année, dans les régions administratives du Québec par le lieutenant-gouverneur lui-même.
Plus d’information : https://www.lieutenant-gouverneur.qc.ca/distinctions-honorifiques/aines.asp